Les Invalides

L’hôtel des Invalides est célèbre par son dôme recouvert lors de sa restauration en 1989 de plus de 555 000 feuilles d’or posées par dix maîtres doreurs. Aujourd’hui le Dôme des Invalides abrite les cendres de Napoléon rapportées en 1840. La tradition hospitalière se maintient avec un hôpital chirurgical de pointe.
L’aile Nord-Ouest accueille le Musée des Armées et l’immense Esplanade des Invalides dessinée par Robert de Cotte s’étend jusqu’à la Seine.

Histoire

En 1670, le roi Louis XIV adopta les plans de Libéral Bruant pour la construction d’un hospice destiné à abriter les blessés de guerre, autrement condamnés au vol et à la mendicité. Mais le roi Louis XIV avait aussi d’autres intérêts, comme celui de “cacher” ces blessés aux yeux de la population, puisque beaucoup d’entre eux erraient sur le Pont Neuf et dans les riches rues de Paris. Ce chantier le deuxième par l’importance après celui de Versailles débuta en 1671. L’église des soldats ouvrit en 1677. En revanche c’est en 1706 que la consécration de l’église royale, célèbre pour son dôme doré, marqua l’achèvement des travaux. Ce lieu était à la fois un hôpital, un hospice et une caserne.

Cette grande église renommée pour son dôme magnifique est un bel exemple du style baroque. Construite entre 1679 et 1706 sous le règne de Louis XIV et pour son seul usage, elle fut dédiée à la vénération de l’empereur Napoléon 1er à partir de 1840. C’est d’ailleurs ici que repose le corps de ce dernier. En l’honneur de toutes les armées de France, des trophées militaires ornent sa voûte sous laquelle sont conserves les restes de héros du passé, dont les maréchaux Foch et Lyautey. L’extérieur de la coupole fut doré en 1715. Son plafond décoré d’une fresque représentant saint Louis et le Christ. L’Église est située dans l’hôtel des Invalides.

Le 14 juillet 1789, les manifestants de la Révolution française se sont rendus aux Invalides et ont réussi sans résistance à obtenir 32 000 fusils et 27 canons qui ont été utilisés lors de la Chute de la Bastille, un acte marquant de la Révolution française et jusqu’à ce jour une fête nationale.

En 1814, les cendres de Napoléon Ier sont transférées aux Invalides et son tombeau est construit. A partir de 1871, Les Invalides commencent à devenir un musée, avec encore quelques blessés à l’intérieur. Aujourd’hui encore, les Invalides abritent une centaine de vétérans des armées françaises.

Vidéo

Musée de l’Armée

En 1905, aujourd’hui, le musée compte 500 000 objets et est le plus important musée d’histoire militaire en France. Il existe des objets militaires de l’Antiquité au XXe siècle.

Église du Dôme et tombeau de Napoléon Ier

Avec son dôme doré vu de différents points de Paris, peut également être visitée. A 107 mètres de hauteur, admirez sa décoration intérieure. C’est l’une des églises les plus célèbres de Paris.

L’une des principales attractions est le gigantesque tombeau de Napoléon Ier. Il est également possible de voir plusieurs sculptures, parmi lesquelles celles des frères de Napoléon et celle du maréchal Foch.

La cathédrale Saint-Louis

Inaugurée en 1679, cette cathédrale de style classique rend hommage à Saint Louis (Louis IX). Au départ, le roi Louis XIV et les soldats assistaient ensemble à la messe dans la cathédrale, mais ils entraient par des endroits différents.

Histoire Charles de Gaulle

Il s’agit d’un espace multimédia dédié au général Charles de Gaulle, ancien président français, et qui a été très important pour la libération de la France du régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Musée des Plans-Reliefs

Ce musée présente une collection unique de modèles de plus de 200 ans d’histoire militaire. Elle possède 28 modèles de villes fortifiées entre 1668 et 1875, qui ont servi à définir la stratégie militaire.

Horaire : l’horaire dépend de la période de l’année : 10h à 18h (du 1er avril au 31 octobre) et 10h à 17h (du 1er novembre au 31 mars)

Adresse : 129 Rue de Grenelle et 2 Place Vauban
Metro line 8 : Latour-Maubourg,
RER C : Invalides
Bus : 32, 63, 93