Musée Marmottan Monet

Le musée est installé dans la résidence du XIXe siècle du collectionneur et historien de l’art Paul Marmottan, dont il a laissé à l’Institut de France en 1932 une belle collection d’art médiéval, flamand, de la Renaissance et napoléonien.

On y trouve de merveilleuses pièces telles que le Bol de fleurs de Tahiti de Gauguin, Le Lac de Ville d’Avray vu à travers les arbres de Corot et Le Canal du Loing au printemps de Sisley, ainsi que la plus importante collection de peintures de Monet au monde.

Histoire

Autrefois le pavillon de chasse de Christoph Edmond Kellerman, duc de Valma. En 1882, il a été acheté par Jules Marmottan. Son fils Paul, qui vivait dans la maison, adorait collectionner des œuvres d’art et des tableaux du Premier Empire, ainsi que des meubles et des bronzes caractéristiques de cette époque. Avant sa mort, il a légué toutes ses collections et sa maison à l’Académie des Beaux-Arts de France. En 1934, il a été transformé en musée.

En 1957, le Musée Marmottan Monet a reçu de Madame Victorine Donop de Monchy une collection privée héritée de son père, le Docteur Georges de Bellio, l’un des premiers passionnés de la peinture impressionniste. La collection comprend ainsi des œuvres de Manet, Monet, Pissarro, Sisley et Renoir.

En 1966, Michel Monet, deuxième fils du peintre, hérite du domaine de Giverny et de la collection de tableaux de son père. Il a fait don du domaine de Giverny à l’Académie des Beaux-Arts et de la collection au musée Marmottan Monet. Grâce à ce don, le musée possède désormais la plus grande collection de peintures de Claude Monet au monde. On y trouve tout d’abord la perle “Impression d’un lever de soleil”, mais aussi d’autres œuvres issues de différentes étapes de la carrière artistique de Monet – la plage de Trouville, Camille, des tableaux d’Argenteuil ou de Paris : les Tuileries, la gare Saint-Lazare et ceux de son séjour à Londres. Enfin, nous pouvons observer une assez grande collection de nénuphars, qui sont une sorte de substitut ou, si vous préférez, une continuation de ce que nous pouvons voir dans l’Orangerie du jardin des Tuileries.

Les œuvres rassemblées par Henri Duhem et son épouse Mary Sergeant sont venues enrichir la collection du musée, grâce à leur fille. Nelly Duhem, qui en a fait don en 1987, conformément aux souhaits de son père. Henri Durhem était lui-même peintre, post-impressionniste, passionné d’art et collectionnait les tableaux de ses concurrents.

En 1996, la Fondation Denis et Annie Rouart a été créée au Musée Marmottan Monet, conformément aux souhaits du donateur. Le musée conserve actuellement un total de 81 œuvres de Berthe Morisot : huiles, aquarelles, pastels et dessins, ainsi que 7 carnets de croquis conservés par la famille Rouart.

En 1980, Daniel Wildstein a fait don au Musée d’une collection exceptionnelle rassemblée par son père. Au fil des ans, le musée a bénéficié de nombreux autres dons, si bien que nous pouvons aujourd’hui admirer une impressionnante collection de plus de 300 tableaux. Ils sont disposés sur trois niveaux – séparément, on peut admirer des tableaux de Monet, des pièces de l’époque du Premier Empire (1804-1814) et des tableaux impressionnistes.

Vidéo

Les Collections

Fondateur des Mines de Bruay et trésorier payeur en Gironde, Jules Marmottan est également collectionneur. Son goût va surtout vers les primitifs allemands, flamands et italiens. Son fils, Paul, consacre une grande partie de son temps à la recherche sur la période napoléonienne, tant sur le plan historique que sur le plan artistique. Cette passion l’a naturellement conduit à réunir des peintures, des sculptures et du mobilier Empire de style, créés le plus souvent pour l’Empereur et sa famille. Ainsi, sa collection se compose, entre autres, de bronzes ciselés de Thomire, de canapés de Georges Jacob et de tableaux de Carle Vernet, Louis Boilly ou François Xavier Fabre.

Collection Donop de Monchy

Le Dr Georges de Bellio était le médecin et l’ami des peintres impressionnistes et a acquis plusieurs œuvres de Monet, Pissaro, Renoir et Sisley, notamment “Impression du soleil levant” de Monet et “L’effet de la neige sur le boulevard extérieur” de Pissaro. Sa fille unique, Victorine, épouse M. Ernest Donop de Monchy en 1893. Sans enfant, Madame Donop de Monchy fait don au Musée Marmottan d’une partie de la collection héritée de son père.

Collection Michel Monet

Le deuxième fils de Claude Monet et Camille Doncieux, Michel Monet, était passionné par l’art africain et la chasse. Il est mort sans enfant dans un accident de voiture et a légué la propriété de Giverny à l’Académie des Beaux-Arts et la collection de peintures héritée de son père au musée Marmottan. Cette donation comprend non seulement quatre-vingts huiles, quatre pastels et trois dessins de Claude Monet, mais aussi la collection personnelle des peintres avec des œuvres de ses amis Boudin, Caillebotte, Guillaumin, Jongkind, Manet, Maurisot, Pisarro, Renoir et Rodin.

Donation de Daniel Wildenstein

En 1980, Daniel Wildenstein a décidé de faire don au musée Marmottan de l’extraordinaire collection d’enluminures réunie par son père Georges Wildenstein. Toute sa vie, il a recherché avec passion des œuvres rares et de qualité, qui constituent l’unique décor de son bureau. Cette donation se compose de 228 miniatures qui, depuis des lustres, sont des portions détachées d’antiphonaires, de missels ou de livres d’heures. Il est particulièrement riche en œuvres françaises et italiennes, mais compte également des pièces provenant des écoles allemande, anglaise, flamande et néerlandaise.

Donation de Duhem

Henri Duhem, descendant d’une vieille famille flamande, est né à Douai en 1860. Avocat à la cour de Douai, il renonce à sa carrière pour se consacrer entièrement à la peinture. En 1899, il rencontre Marie Sergeant, une jeune femme peintre qu’il épouse l’année suivante. Compagnon d’armes des post-impressionnistes, Henri est, comme Gustave Caillebote, un collectionneur passionné. Il acquiert les tableaux qui lui plaisent, ceux de ses amis et de leurs précurseurs immédiats, et parvient à constituer un groupe très représentatif composé de peintures, de pastels et de sculptures de Boudin, Carrière, Corot, Gauguin, Guillaumin, Monet, Pissarro, Renoir, Rodin, Lebourg et Le Sidaner. Répondant aux souhaits du couple, leur fille adoptive Nelly Sergent Duhem a confié l’ensemble de la collection à l’Académie des Beaux-Arts en 1987.

Comment s’y rendre

Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h (dernière entrée : 17 h)

Prix du billet : 14 €, enfants et – de 26 ans : 10,5 €

2 Rue Louis Boilly 75016 Paris
Métro ligne 9 : La Muette ou Ranelagh
Bus : 22, arrêt : La Muette – Boulainvilliers
32, arrêt : Louis Boilly ou Ranelagh
52, arrêt : La Muette – Boulainvilliers
63, arrêt : Porte de La Muette
70, arrêt : Louis-Boilly
P.C. 1, arrêt : Ernest Hébert ou Porte de Passy
RER C arrêt : Boulainvilliers

Musée Marmottan – Monet

https://goo.gl/maps/w2ywSjWkiVEhPYbq6